accueil votre espace espace particulers espace hôpitaux, entreprise, associations étudiant universités
Exemples : Alzeihmer, don d’organes, insémination artificielle etc.

Espace Bioéthique Aquitain

Tél. : 05 56 92 13 61

Accueil du site > Espace > Écouter et lire avant de parler : Bonne année 2014 !

Après une année où il a été difficile de s’écouter et de se parler à propos du « mariage pour tous », je crains que l’année qui vient s’ouvre dans la cacophonie d’un débat sur « l’euthanasie pour tous ». Ce qui me trouble dans l’accueil de la longue suite des textes sur la fin de vie qui se sont succédé depuis plus d’un an [1], c’est la difficulté de prendre le temps de lire avant de parler. Ces rapports, sondages ou avis sont souvent longs, conséquents, denses, subtils. Ils ont demandé beaucoup de temps pour être pensés, élaborés, écrits. Je m’étonne que l’on prenne si peu de temps pour les lire, les relire, les méditer, échanger à leur propos, avant de parler et de réagir. Une démarche éthique demande d’écouter et de lire avant de parler. Il s’agit d’entendre l’autre, surtout celui avec lequel je ne suis pas forcément d’accord. Il me faut prendre de la distance par rapport à mes manières de penser, mes convictions, mes attentes, mes peurs, et même mes compétences.

Certaines analyses quantitatives semblent dire que 90% des Français sont favorables à l’euthanasie. Les études qualitatives qui les accompagnent sont beaucoup plus nuancées. Les directives anticipées, indicatives pour l’instant, ne sont pas assez prises en compte. Il n’est pas sûr que la qualité du dialogue soignant-patient-famille serait meilleure si elles devenaient contraignantes. La conférence citoyenne a donné un avis qui demande prioritairement que les soins palliatifs soient déclarés cause nationale pour bénéficier de moyens financiers suffisants et de formations initiales et continues généralisées. Pourquoi n’a-t-on retenu que la proposition concernant le suicide assisté qui arrive après la priorité donnée aux soins palliatifs, le renforcement des directives anticipées et de la personne de confiance, et des réflexions complexes sur la sédation ? De plus, cet avis citoyen s’inscrit à côté d’autres propositions qui ne sont pas moins autorisées. Comment va-t-on les lire en les comparant puisqu’elles sont parfois contradictoires ?

Qui va appliquer ces textes ? Les soignants ne sont-ils que des prestataires de service, de simples exécutants des décisions des patients ? des familles ? de la société ? Sont-ils des acteurs à part entière ? Comment les relations médecins-infirmiers vont-elles s’organiser ? Comment articuler les droits et obligations des soignés et des soignants ?

Il est urgent de prendre le temps et de se donner des espaces pour s’écouter, se parler, lire ensemble ces textes complexes, souvent modestes, interrogatifs et nuancés !

En ce début d’année, l’Espace Bioéthique Aquitain propose un Atelier pour lire ces textes sur la fin de vie. Si cela vous intéresse n’hésitez pas à vous faire connaître.

Bonne année bioéthique ! Bonne lecture ! Et à bientôt !

Jacques FAUCHER, Directeur

Pour ne citer que les textes les plus officiels (il faudrait y associer toutes les réactions qui ont suivi) :

• 24 janvier 2012 - Proposition 21 du programme du candidat François Hollande, élu Président de la République le 15 mai 2012 : « Permettre le droit de finir sa vie dans la dignité »

• 17 juillet 2012 - Décret présidentiel de création de la Mission présidentielle de réflexion sur la fin de vie présidée par le Pr Didier Sicard

http://www.sante.gouv.fr/mission-pr...

• 23-26 novembre 2012 - Sondage TNS Sofres sur la fin de vie pour la Commission Sicard

• décembre 2012 - Rapport TNS Sofres : « La fin de vie : Étude quantitative et Étude qualitative »

http://www.tns-sofres.com/etudes-et...

• 18 décembre 2012 - Remise du Rapport de la Commission de réflexion sur la fin de vie : « Penser solidairement la fin de vie » (Rapport Sicard) au Président de la République qui annonce la saisine du CCNE sur 3 questions :

1. « Comment et dans quelles conditions recueillir et appliquer des directives anticipées émises par une personne en pleine santé ou à l’annonce d’une maladie grave, concernant la fin de sa vie ?

2. Selon quelles modalités et conditions strictes permettre à un malade conscient et autonome, atteint d’une maladie grave et incurable, d’être accompagné et assisté dans sa volonté de mettre lui-même un terme à sa vie ?

3. Comment rendre plus dignes les derniers moments d’un patient dont les traitements ont été interrompus à la suite d’une décision prise à la demande de la personne ou se sa famille ou par les soignants ? »

• 10-23 janvier 2013 - Enquête IPSOS auprès des médecins sur la « fin de vie » pour le Conseil National de l’Ordre des Médecins

http://www.conseil-national.medecin...

• 8 février 2013 - CNOM (Conseil National de l’Ordre des Médecins) : « Fin de vie, “Assistance à mourir” »

http://www.conseil-national.medecin...

• 27 février 2013 - Assemblée Nationale : Proposition de loi n° 754 visant à renforcer les droits des patients en fin de vie

http://www.assemblee-nationale.fr/1...

• mars 2013 - Observatoire National de la Fin de Vie : « Vivre la fin de vie chez soi »

http://www.ladocumentationfrancaise...

• 5 juin 2013 - Sénat : Proposition de loi n° 629 relative à l’assistance médicalisée pour mourir

http://www.senat.fr/leg/ppl12-629.html

• 1er juillet 2013 - CCNE (Comité Consultatif National d’Éthique), Avis n° 121 : « Fin de vie, autonomie de la personne, volonté de mourir », avec demande d’un débat public

http://www.ccne-ethique.fr/sites/de...

• septembre 2013 - Observatoire National de la Fin de Vie : « Une fin de vie invisible. La fin de vie dans les établissements pour personnes adultes handicapées‬ »

http://www.unaforis.eu/actualites/e...

• septembre 2013 - Annonce par le Président du CCNE de l’organisation d’États Généraux sur la Fin de vie

• novembre 2013 - Annonce que les États Généraux sur la Fin de vie consisteront en une Conférence citoyenne (30 citoyens tirés au sort devront débattre pendant 4 week-ends et rendre leurs conclusions en décembre 2013).

• 2 décembre 2013 - Sénat : Proposition de loi n° 182 relative au choix libre et éclairé d’une assistance médicalisée pour une fin de vie digne

http://www.senat.fr/leg/ppl13-182.html

• 14 décembre 2013 - IFOP/CCNE, Conférence de citoyens sur la fin de vie : Avis citoyen

http://www.ifop.com/media/pressdocu...

Qui sommes-nous ?