accueil votre espace espace particulers espace hôpitaux, entreprise, associations étudiant universités
Exemples : Alzeihmer, don d’organes, insémination artificielle etc.

Espace Bioéthique Aquitain

Tél. : 05 56 92 13 61

Accueil du site > Histoire et Définitions > Définitons > EBA une Définition de la Bioéthique

EBA une Définition de la Bioéthique

dimanche 11 avril 2010, par Jacques Faucher

Petites remarques sémantiques

sur l’éthique :

- personne n’est d’accord sur les définitions !
- en grec : 2 mots jumeaux éthos (habitude) et èthos (habitation, manière d’être, mœurs)
- en latin : mos-moris (les mœurs, la morale)
- éthique et morale : les mots aussi ont une histoire…

PROPOSITION :

  • morale (principes, interdits, valeurs ; plus collectif…)
  • éthique (discernement ; plus individuel…)
  • mais : morale catholique, éthique protestante, morale laïque, éthique médicale, éthique et morale des affaires…

L’éthique :

  • c’est simple
  • mais exigeant…

L’éthique, c’est simple…

il s’agit :

  • de parler
  • d’écouter
  • de s’écouter
  • de prendre du temps
  • de se donner du temps
  • de se donner des espaces
  • de laisser de l’espace

L’éthique, c’est exigeant…

il s’agit :

  • de parler
  • d’écouter
  • de s’écouter
  • de prendre du temps
  • de se donner du temps
  • de se donner des espaces
  • de laisser de l’espace

L’éthique :

  • se parler
  • s’écouter
    • …partir des pratiques
      • …affronter les dilemmes
        • …interroger les pratiques

L’éthique :

  • se parler
  • s’écouter
  • interroger…
    • …les conformismes
    • …les consensus rapides

L’éthique :

se parler s’écouter informer, s’informer, se laisser informer

L’éthique

  1. rencontrer l’autre différent
  2. dialoguer et argumenter pour instruire le procès de la culture
  3. pour l’émergence du sujet éthique
Enregistrer au format PDF Cet Article en pdf
envoyer l'article par mail envoyer par mail